12/06/2011

Louisiane Septième Jour: Oak Alley et Back to New Orleans

Nous voilà à l'orée du dernier jour de notre petit "road trip" en Louisiane, il es temps de retourner à la Nouvelle Orléans pour le Jazz Fest. Petit déjeuner américain comme d'ordinaire avec grits, ash brown et oeufs brouillés ainsi que café et jus d'orange frais. On se prépare pour la visite de la propriété qui est prévue pour 9h00. On traverse l'immense parc en passant par la superbe allée de chênes de Virginie qui est célèbre dans le monde entier.

louisiane,plantation,sud,usa,canne,sucre,mississipi,chênes,oak alley

Les guides nous attendent en costume d'époques pantalons cintrés et gilets pour les hommes et robes à crinolines et ombrelle pour les dames. On peut déguster un "Mint Julep" cocktail assez enivrant composé de whisky de menthe et de bitter.

louisiane,plantation,sud,usa,canne,sucre,mississipi,chênes,oak alleyLa visite est hélas comme souvent sans photos possibles. L'historique de la famille de la Plantation nous est conté de facon très vivante par Thomas qui est coincidence, un descendant d'une famille d'alsaciens de Kirwiller (Bas Rhin).

louisiane,plantation,sud,usa,canne,sucre,mississipi,chênes,oak alley

La batisse construite en 1837, est juste immense et comprend deux étages posés sur une large surface. Les meubles d'époque sont comme toujours assez typiques des maisons du Sud des USA. Les plafonds sont très hauts, les pièces très spacieuses et bien meublées.

louisiane,plantation,sud,usa,canne,sucre,mississipi,chênes,oak alley

 

louisiane,plantation,sud,usa,canne,sucre,mississipi,chênes,oak alley

 Après la visite nous ferons le check-out et rendrons les clefs du cottage. Avant de partir une petite visite à la Levée du Mississipi. Au bord de celui-çi on voit une croix à la surface de l'eau comme une tombe en plein fleuve.

louisiane,plantation,sud,usa,canne,sucre,mississipi,chênes,oak alley

On reprend la route vers la Nouvelle Orléans car il nous faut arriver tôt afin de retirer nos places pour la journée du Jazz Fest de Vendredi. La route est rapide et bonne nous arrivons assez facilement à notre hôtel Le Renaissance situé en bordure du French Quarter sur Common Street. Notre chambre bien que dépourvue de King size bed est très agréable et spacieuse.

louisiane,hôtel,sud,usa,renaissance,chambre

Nous devrons aller à pied vers le Superdome qui paraît à proximité, hélas c'est plutôt très loin surtout qu'il faut faire le tour et aller jusqu'à l'Arena (ou joue les basketteurs des Hornets)

louisiane,superdome,football,usa

Après plus d'une demie heure de marche on sera pris en stop par un local qui cherche également à se rendre aux guichets. Il nous embarque en voiture et nous y sommes rapidement pour prendre place dans une queue. Après notre attante nous voilà enfin en possession de nos précieux sésames (que j'avais réservé par internet).

Retour à l'hôtel puis départ pour une balade en ville et un dîner, on passera par Canal Street puis par Bourbon Street . Au coin de celle-çi nous prendrons plaisir à écouter un Brass Band qui se produit dans la rue. Composé de jeunes musiciens celui-çi propose un mélange détonnant de second line et de funk

 

louisiane,brass band,sud,usa,funk,second,line

louisiane,brass band,sud,usa,funk,second,line

On dînera finalement chez Mona sur Frenchmen Street (voire mes premières notes) car ce soir nous avons rendez vous pour le concert de Stanton Moore Trio avec Anders Osborne en invité. On prendra rapidement nos tickets et profiterons tranquillement de notre repas libanais avec taboulé, Dolmas et autres délicieux plats.

Le Club n'ouvre qu'a 22h30 et en attendant on arpente la rue en s'arrêtant pour écouter  Le Soul Project une chouette formation jazz et soul dans un club de la rue.

Il est enfin temps de pénétrer au Blue Nile qui accueille un de mes musiciens favoris Anders Osborne originaire de Suède mais depuis de nombreuses années installé à New Orleans. Il est l'auteur de 8 albums excellents mélant Blues, funk et folk avec un talent incroyable et une aptitude a écrire des textes qui touchent au coeur. Ne voyageant que rarement en Europe c'est le coeur battant que je me prépare à applaudir un artiste dont je possède tous les albums.

Une première partie se présente sur la svène avec le groupe Honeyboy Carencro, un power trio possédant un gros groove emmené par un batteur incroyablement dynamique et un bassiste efficace. Le chanteur quant à lui alterne les groove reggae avec des licks métal très puissant.

louisiane,funk,reggae,usa,honeyboy,carencro,concert,blue,nile

Le set est vraiment plein d'énergie et Honeyboy a une superbe voix, le batteu est incroyable et propulse le trio à lui tout seul. Les titres alternent entre le reggae ska et les titres bluesy en passant par du rock musclé.

louisiane,funk,reggae,usa,honeyboy,carencro,concert,blue,nile

Après un rappel le groupe quitte la scène et démonte, les roadies de Stanton Moore installent le matériel puis s'en suit une attente qui s'éternise. Du coup Honeyboy Carencro revient en duo avec son bassiste  pour un petit intermède acoustique.

nouvelle orleans,blues,reggae,usa,honeyboy,carencro,concert,blue,nile

Finalement nous avons le fin mot de l'histoire  Will Bernard, le guitariste du Stanton Moore Trio arrive directement par avion et a eu du retard. Le groupe s'installe avec Anders qui lui aussi mets en place son matériel. Pour jeter un oeil sur le site d'Anders

Le show démarre assez vite et là c'est excellent Stanton Moore est hyper démonstratif dans sa façon de jouer de la batterie, le groove du Hammond B3 de Robert Walter envellope la totalité et Will Bernard caresse sa Gibson 335 avec bonheur. Trois morceaux bien groovy extrait des albums précédents de Stanton notamment Emphasis.

new orleans,stanton,moore,anders,osborne,blues,funk,soul,blue,nile,concert

new orleans,stanton,moore,anders,osborne,blues,funk,soul,blue,nile,concert

new orleans,stanton,moore,anders,osborne,blues,funk,soul,blue,nile,concert

Anders arrive sur scène et là c'est la claque monstrueuse, un gros son et un premier morceau vraiment prenant extrait de son tout dernier album American Patchwork.

new orleans,stanton,moore,anders,osborne,blues,funk,soul,blue,nile,concert

Anders embarque tout le monde et la salle commence a bouger au rythme lourd des titres enchaînés par le quartet. Anders chante avec une voix chaude et une intensité incroyable, il paraît comme possédé et le groupe se met à son diapason en envoyant la sauce sérieusement.

new orleans,stanton,moore,anders,osborne,blues,funk,soul,blue,nile,concert

 J'ai pris un pied monstrueux et Doudou également, on quittera malheureusement le club à la fin du premier set car il est déjà 2h30 et il faut rentrer à l'hôtel se reposer en vue d'une très longue journée de musique dans l'enceinte du Jazz Fest. On sera finalement prêt à se coucher vers 3h15 du matin mais la tête emplie de fabuleuse musique !

 

 

09/06/2011

Louisiane, sixième Jour: Avery Island, Oak Alley Plantation

Petit déjeuner à l'hôtel avec un buffet bien complet et appétissant, la serveuse se nomme Millie Boudreaux et elle parle bien le français avec un accent doux malgré le manque de pratique. Check-out et direction Avery Island par la I49 et la I129. Arrivé à l'entré de l'île on se retrouve sur une route étroite bordé de chaque côté par l'eau, des pêcheurs noirs sont là avec leur matériel. On s'acquitte d'un droit de ârking de 1$ et on se dirige vers les batîments en brique qui abritent la mondialement célèbre fabrique de Tabasco.

avery,island,louisiane,tabasco,usine,aigrettes,réserve

Au passage on admire les nombreuses aigrettes blanches qui peuplent les étangs de l'île. Nous apprendrons lors de la visite que c'est le sieur Mc Ilhenny qui a décidé de faire de l'île une réserve naturelle pour les aigrettes.

avery,island,louisiane,tabasco,usine,aigrettes,réserve

Après quelques clichés on se présente au comptoir de la visite ou on peut s'enregistrer directement sur un P.C en libre service. Nous sommes une quinzaine environ et la visite démarre par une explication du processus de récolte et de maturation des piments qui sont à la base de cette fameuse recette.

Les piments sont de diverses origines: locales ou sud américaines et sont ensuite assemblés grâce à un savant mélange (seul connu des fabricants). La cueillette de ces piments est faite manuellement et uniquement à maturité grâce à un nuancier de couleur préçis qui guide les récoltants afind efaire les bons choix. (Photo empruntée dans la banque d'images de Louisiane)

avery,island,louisiane,tabasco,usine,piments,réserve

Les piments sont tout d'abord mis à fermenter dans des tonneaux en bois provenant des fabriques de whiskey Jack Daniels. Les piments peuvent y résider jusqu'a 3ans !

avery,island,louisiane,tabasco,usine,aigrettes,réserve

Ensuite ils sont réduits en purée et laissés macérer avec agitation pendant 28 jours et additionné de sel (provenant de l'île) et de vinaigre. Après quoi cette purée est filtrée puis embouteillée dans les petites bouteiiles réputées.

avery,island,louisiane,tabasco,usine,aigrettes,réserve

Après la visite on se dirigera vers le Tabasco Store ou on achètera un T-shirt rouge pétant et un caleçon bien sympa pour notre fils. Au passage on discutera assez longuement avec des québecquois qui ont fait la visite avec nous. Originaire de Montréal ils aiment beaucoup la Louisiane et on également visité l'Alsace. On parle à bâtons rompus du Québec et des somptueux paysages de cette région.

Il est temps de reprendre la route pour nous rendre à la Vacherie où nous attend notre hébergement au sein de la Oak Alley Plantation. Au passage sur notre route, les ponts métalliques si typiques, je les trouve vraiment sympa.

avery,island,plantation,tabasco,piments,louisiane,chênes,aigrettes,nature

 

17h, trop tard pour les visites, l'acceuil est un peu froid et on nous emmène jusqu'a notre cottage situé dans le parc de la Plantation. Celui-çi est en fait une ancienne maison de travailleurs de la Plantation et comprend deux pièces décorées à l'ancienne. Néanmoins elle recelle tout de même une connection Wi-Fi haut débit (planquée sous l'évier).

oak alley,plantation,louisiane,chênes,cottage,nature

Une fois reposé et bien installé on se dépêchera de se rendre en ville pour trouver un restaurant ouvert car la ville en comporte peu ouvert un mercredi soir. On atterirra dans un petit resto sympa bien que climatisé à l'extrème et on se régalera d'un bon hamburger avec des sweet potatoes (délicieusement fondantes) pour ma part et une salade aux crevettes pour Joëlle. Le dessert un gâteau à la mousse de chocolat cloturera en beauté ce repas (le resto est pressé de fermer). Retour au cottage dans le noir et on lira un peu en attendant de sombrer (pas de télé dans ce cottage), j'en profiterais pour lire mes mails.