09/03/2008

La vérité sur Monsanto et ses OGM regardez ARTE

 Je relaye cette info entendue sur France inter et lue ce dimanche chez Meerkat et son Outrelande, ne ratez pas ce documentaire au pire enregistrez le et parlez en autour de vous ainsi l'information circulera sur cette compagnie qui sème la désolation !

 

 

Mardi 11 mars, à 21 heures, sur Arte
Le Monde selon Monsanto
Documentaire de Marie-Dominique Robin

Ce qu'a écrit Meerkat:


Monsanto : Leader mondial des OGM (90% des cultures transgéniques lui appartiennent).
Une histoire jalonnée de scandales sanitaires (PCB, dioxine, hormones de croissance) que la firme s'est appliquée à étouffer.
Une multinationale qui ne recule devant rien pour imposer la culture des OGM dans le monde (infiltration des sphères scientifiques et réglementaires, pressions de tous ordres, manipulation de l'information et campagnes de dénigrement, pots de vin...).

Comment ça ? Je suis de parti-pris ? Et comment !! Le documentaire aussi d'ailleurs, mais comment ne le serait-on pas ? Et il repose sur une enquête minutieuse, compilations de recherches et documents, entretiens et témoignages aux Etats-Unis, en Inde, en Amérique du Sud.

Et pendant ce temps, les OGM se répandent tranquillement dans le monde. Des traces ont été retrouvées au Mexique, berceau mondial du maïs où les semences transgéniques sont pourtant interdites. Et l'action des faucheurs d'OGM en plein champ vient de devenir un délit chez nous.

Mitonnez vos popcorns et affalez-vous devant votre télé, ou squattez celle de vos voisins. C'est important de prendre conscience de l'histoire et des méthodes de Monsanto. Et comme je le disais à l'Arpenteuse : ouf, Jack Malone, c'est le lundi, mardi soir je suis libre !

Si vous voulez en connaitre davantage sur la terreur que Monsanto fait peser sur les agriculteurs,  rendez vous à cette adresse c'est en anglais mais c'est édifiant !

 

20/11/2006

Les prisons

Voilà maintenant que j'ai digéré quelque peu cette terrible série de documentaires sur l'état des prisons en France diffusés sur Canal + la semaine dernière j'aimerais avoir votre avis. Le constat des différents volets de cette série d'enquêtes sur les conditions de détention est accablant! Non seulement il y a une énorme surpopulation avec des cellules ou certains détenus (les plus faibles bien sûr) couchent à même le sol mais également il y a plus d'un tiers de détenus qui sont en fait des prévenus en attente de jugement ??????
 
Est il posible de se réclamer d'une nation civilisée et d'enfermer des gens en attente de jugement sans distinction et sans aucune différence en les mélangeant allègrement avec des délinquants endurcis parfois (souvent) multi récidivistes. Quel est ce pays qui enferme des humains dans des conditions proches de la plus ignoble des porcheries sans hygiène, sans assistance médicale ou un détenu peut hurler de douleur pour une rage de dents sans qu'il puisse avoir accès a un calmant ou a une assistance dentaire ?
 
Quelles chances ont ces détenus de pouvoir reprendre une vie normale après un tel traumatisme ? Bien sûr je n'oublie pas les victimes, les condammnés sont là pour acquitter leur dette envers la société mais encore faudrait il qu'on leur offre une chance de réinsertion parce que sinon on sera condammné (la société) a les enfermer à vie. Il y a des prévenus qui ont passés plus de deux ans dans cet enfer carcéral avant que finalement la justice reconnaisse qu'ils etaient innocents !
 
Comment peux t'on se reconstruire après avoir passé autant de temps derrière les barreaux en compagnie de braqueurs, de violeurs et d'assassins ? Comment peux t'on faire semblant d'ignorer que les prisons en France sont un scandale et une honte pour nous tous. Comment tolérer que certains détenus de la prison de la Santé souffrent d'angelures aux pieds pendant l'hiver parce que le chauffage est tellement archaique et éloigné de certaines cellules que celles ci sont transformées en chambre froide !
 
Est ce qu' avoir commis un délit et etre privé de sa liberté n'est pas déjà en soi une peine suffisante sans que l'on y ajoute la torture quotidienne du manque d'hygiène (une douche par semaine dans le meilleur des cas) une absence cruelle de soins médicaux et les passages au mitard parce que la loi n'est pas la même en prison ?
 
On investit a tour de bras dans une armée ultra moderne, on fait des cadeaux aux entreprises étrangères pour qu'elles s'installent en France et lorsqu' elles délocalisent ensuite on ne leur demande pas des comptes  ? Et on ne trouve pas d'argent pour l'éducation, la santé et la justice ? Quel est ce pays celui des Droits de l'Homme ? Vivre a petit feu enprison sans autre espoir que celui de finir multi récidiviste ou bien les pieds devants est ce ca le modèle républicain de notre beau pays ?
 
Pour vous faire une idée voilà quelques liens sur ce point crucial de notre justice
 
 
 
Un site militant qui donne son point de vue sur la vérité des prisons en France

09/10/2006

La Vérité a perdue une de ces icônes

Aujourd'hui j'ai entendu une bien triste nouvelle, dans la revue de presse de Clotilde Dumetz sur France Inter. Il nous as appris le décès par assassinat de la journaliste russe Anna Politkovskaya (article a ce sujet). Cette femme courageuse avait eu le front de parler des exactions commises par des miliciens en Tchetchénie et de leur instrumentalisation par le pouvoir du Kremlin.

En d'autres termes imaginez vous en train de critiquer la politique de Khadafi en vivant en Lybie ou bien dénoncer les massacres ethniques en Côte d'ivoire en vivant à Abidjan. Autant jouer à la roulette russe non ? Oui mais seulement voilà, certaines personnes ont en elle, un tel besoin de vérité que même ces menaces directes envers leur existence semble ne pas les atteindre.

medium_anna_politkovskaya.2.jpg

 

Le courage d'informer et de défendre la liberté et le droit à la vérité, sur la tragédie vécue par le peuple tchètchène, depuis la prise de contrôle effectué par le pouvoir russe après un conflit armé meurtrier. Oui Anna etait une femme courageuse et une journaliste intègre, métier bien difficille de nos jours dans un pays soumis à la ligne officielle comme au temps sombre de l'avant Glasnost

 

un article d'Amnesty international sur le danger de parler de la Tchetchénie