26/03/2013

Fourth Corners l'album de Trixie Whitley

Si il y a un album qui a été longtemps attendu c'est bien celui là.  En effet depuis les premieres compositions de Trixie avec Daniel Lanois on espérait déjà ce premier opus de l'artiste sigulière et attachante qu'est Trixie Whitley. Il aura fallu patienter notamment grâce à l'excellent disque du groupe formé par les deux sus nommés en compagnie des excellents Brian Blade et de Daryl Johnson je veux parler du groupe Black Dub. Ce disque qui est une vraie réussite nous a permis de découvrir en lead singer Trixie pour notamment certaines de ses compositions: Surely, I believe in you.

trixie,whitley,fourth corners,alternatif,pop,chris,guitares,aérien,climats

Mais revenons au premier album de la dame après deux EP confidentiels, nous voici devant Fourth Corners un digipack sobre mais classieux avec 11 titres au programme. Pour la réalisation de celui-ci Trixie s'est enfermé trois mois dans un studio en compagnie de Thomas Bartlett à la production et Pat Dillett derrière la console.

trixie,whiotley,fourth corners,alternatif,pop,chris,guitares,aérien,climats

Dès le premier titre on est pris par l'intensité du chant et la rythmique envoutante de "Irene" ou la voix dans la réverb (elle me rappelle Annie Lennox) nous embarque pour ce voyage aérien avec son piano désaccordé et sa guitare lancinante. "Never Enough" repose sur une guitare drone avec des harmonies qui ne sont pas sans rappeller un certain Chris Whitley figure tutélaire. Les choeurs sont superbes et le climat oriental est bien tissé.

La ballade "Pieces" met en valeur la voix superbe de Trixie sur des nappes de Rhodes avec des cordes dans l'esprit de Rufus Wainwright.

La guitare se noie dans la saturation pour "Never Get enough" pour un titre asssez pop avec un piano éthéré qui ne décolle vraiment que sur la fin du titre. Retour aux ambiances orientales avec "Silent Rebel Part II" la voix se fait danse pour traverser le morceau en sinuant à travers les climats tissés par les percussions et des cordes.

 

"Breathe you in my dreams" est une balade qui ne me transporte pas franchement c'est bon mais ca manque un peu d'intensité, je lui préfère "Gradual Return" qui nous emmène dans son groove et ses belles respirations avec une guitare éthérée et des accords de piano plaqués avec force !

Changement de ton avec "Hotel no name" d'inspiration plus grunge ou la gratte se fait plus crade très proche de ce que pouvait jouer son père dans des titres comme "Gasket" ou "Rocket House". Trixie tout comme Chris a cette facilité de chanter avec une voix angélique sur un canevas noyé dans la distorsion comme un superbe contrepoint ! "Morelia" jolie balade avec une guitare acoustique de très beaux accords et la voix gracile parfois au bord de la rupture rejoint par le piano puis les cordes mais tout en douceur: un moment de grâce.

 

"Fourth Corners" le titre éponyme nous propose de nouveau une ambiance légèrement orientale bien tissée par les percussions et des cordes délicates, le chant est comme sur tout l'album tout en douceur. Probablement que certains regretteront la rage que Trixie met parfois dans ses interprétations, pour moi il n'en est rien j'aime cette douceur, on profite ainsi davantage des superbes nuances de son interprétation !

 

L'album se clôture avec "Oh Joy" encore un titre chanté avec juste l'apport de sa guitare qui n'aurait pas détonné sur un album de Chris Whitley, le dépouillement va aussi bien à Trixie que l'énergie farouche d'un morceau plus grunge ce qui n'est pas si évident ! Je vous recommande cet album si vous aimez les voix aériennes mais également pleine de conviction !

 

Deux petites vidéos qui vont bien pour découvruir cet artiste ainsi que sa page web ou vous pourrez en écouter davantage !

http://www.trixiewhitley.com/music/

 

 

 Et un titre de l'album joué live "Gradual return" avec sa jolie petite Martin, on sent bien tout le talent de cette artiste attachante que ce soit pour sa voix incroyable ou sa facon de jouer de la guitare.

 

 

 

 

 

Commentaires

mais, mais...c'est ma guitare!

Écrit par : Lionel | 06/04/2013

Lionel--->Comme quoi les grands esprits se rencontrent !

Écrit par : jipes | 06/04/2013

Les commentaires sont fermés.