27/04/2009

Littérature et Bukowski

Depuis quelques semaines grâce notamment à ma convalescence, je me passione pour l'écrivain américain Charles Bukowski. Suite à la diffusion d'un excellent documentaire sur sa vie, j'ai décidé d'acheter un de ses romans. Incroyable comme on peut découvrir de nouvelles choses lorque l'on est à la maison durant la semaine ;o)

postier.jpgJe ne suis pas d'une grande culture mais je suis assoiffé de connaissances, peut etre un déficit de lecture lors de mes années d'adolescence. En tous cas à chaque fois que je pénètre dans une librairie (comme NJ) je ressens une émotion particulière. Pas tellement le besoin irrépressible d'acheter un livre (quoique!) mais plutôt une espèce de désespérance de ne pas pouvoir tout lire :o)

Il y a tellement de livres fascinants, mais bref revenons au sujet du jour Charles Bukowski et son premier roman "Postman" traduit en francais sous le titre "le Postier".  Auteur américain associé à la Beat Generation, il es arrivé aux USA à l'âge de 2ans né d'une famille allemande il passe une enfance et une adolescence douloureuse à cause des mauvais traitements infligés par son père et une acné terrible qui le mortifie. Il se découvre à 10ans une vocation ou plutôt l'évidence d'etre écrivain suite ä la lecture d'une de ses rédactions (imaginés pour l'occasion) devant la classe entière. Auteur de poésies et de nombreux romans et nouvelles.,Il découvre l'alcoolisme assez tôt et entre en rebellion contre son père à l'âge de 16ans après ules réprimandes et tabassages de son père auquel il répond pour la première fois.

Tenaillé par son désir d'écrire et influencé par les écrivains de la Beat generation (Ginsberg, Kerouac...) mais également par Céline, Bukowski accumulent les écrits sans malheureusement réussir à etre publié. Ses romans mettent en scène plusieurs alter ego dont le plus connu est Henry Chinaski: La vie de l'écrivain se partage entre une chambre d'hôtel minable et la boisson parsemé ca et là de rencontre avec des femmes toutes aussi amochées par la vie que lui. Pour subsister il entre comme suppléant à la Poste américaine à l'age de 32ans pour pense t'il peu de temps mais y restera 3 ans. Ce n'est qu'en 1969 qu'il connaitra un premier succès grâce à son recueil de nouvelles "Journal d'un vieux dégueulasse" tiré à 20.000exemplaires. Grâce à ce premier succès il quittera la Poste et se mettera à la rédaction de son premier roman "Postman". Dès sa sortie les 2.000 livres édités partiront rapidement.

Ce roman met en scène de facon en partie autobiographique le quotidien de son alter ego au sein des services de la Poste. On y découvre un univers de travailleurs amochés et brimés par des chefaillons retors, Chinaski partage son temps entre les courses de chevaux, les femmes, l'alcool et le boulot éreintant de distribution du courrier 12 heures durant. Son écriture est intense et on plonge avec lui dans cet univers de déshérance et d'existence dificilles entre boulot exténuant, salaire de misère et alcoolisme. Je l'ai vraiment dévoré rapidement et je me suis attaché à ce personnage déjanté mais tellement humain. Je suis d'ailleurs en train de lire deux autres livres de Bukowski: un recueil de nouvelles "Au sud de nulle part" et un polar ( publié en 1994) "Pulp".

10/03/2009

Un dimanche soir: Blues you can use avec Guy Roël !

La semaine dernière s'est déroulé tellement vite (comme les autres d'ailleurs) que je n'ai même pas eu le temps de vous parler de ma soirée  de dimanche. J'etais à la Stammtisch des Bredelers au Caf'Conc d'Ensisheim,un chouette rendez vous où j'ai eu la chance de me produire en duo le mois dernier. Pour cette édition de Mars Guy Roël bluesman qui est un peu l'un de mes exemples etait invité ! Voilà deux vidéos pour vous faire partager cet excellent moment où je me suis régalé. Guy est un bluesman éclectique capable de jouer en trio où en solo, acoustique où électrique et surtout avec une palette de style étonnament large: du blues de Memphis Minnie à Lightnin' Hopkins en passant par Fats Waller, Nougaro, Howlin' Wolf où même ses superbes compositions en français ! Il jouait ce soir là pour les amateurs sur une guitare Guild Starfire demie caisse branché dans un petit ampli à lampes Kustom (avec un cabinet Marshall). Sa grosse caisse n'est autre qu'une valise dorée qu'il a appelé Gaston Schmitt (fidèle compagnon de route). Allez régalez vous !