04/05/2010

Les Chiens de l'Hiver: Polar

millenium.jpgMe voilà plongé en même temps dans deux superbes polars ou plutôt romans inquiétants: La Fille qui révait d'un bidon d'essence et d'une allumette de Stieg Larsson et Les Chiens de l'hiver de Dan Simmons. Le premier est le deuxième tome de la série dite Millénium dont ont été tirés des films et une excellente série TV (passé très récemment sur Canal+). Ils nous met en présence des deux héros récurents de la série à savoir le journaliste Mickael Blomvquist et Lisbeth Salander une jeune fille atypique et surdouée. Les deux destins se sont croisés lors du premier tome lors d'une enquête sur la disparition de la nièce d'un riche industriel suédois, enquête au cours de laquelle Lisbeth va aider Mickael (je n'en dis pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir.

 

Ce deuxième tome utilise les mêmes protagonistes, aux prises avec un réseau de prostitution pour Mickael lors d'un travail d'investigation pour Millénium la revue ou il est associé et la résurgence de son passé pour Lisbeth. Le suspense est halletant et les caractères parfaitement suggérés avec un joli sens du rebondissement et des pistes entrecroisées. Là encore je n'en dirais pas plus si jamais vous voulez le lire mais sachez que c'est superbement bien écrit et ques les pages s'avalent sans aucune difficulté.

 

Chiens.jpgLe deuxième livre c'est donc un roman signé Dan Simmons très connu par ailleurs pour ses oeuvres de science fiction: les sagas Hyperion et Endymion, ainsi que ses livres avec les dieux de l'Olympe: llium et Olympus. Ce thriller est en fait la suite de Nuit d'été paru en 1991 qui se dérolait dans une petite bourgade du Middle West Elm Haeven, ou des collégiens seront en lutte contre un mal terrible et inconnu lors de leurs vacances d'été.

 

Les Chiens de l'Hiver mettent en scène Dale Stewart, l'un des collégiens devenu professeur de littérature dans le Montana et qui décide de revenir à Elm Heaven pour écrire un hypothétique roman, étant en panne d'inspiration et en butte à une faillite de sa vie personelle (divorce, séparation de sa maîtresse...). Dès les premiers chapîtres on comprend que quelque chose ne tourne pas rond, Dale voit des messages en anglais ancien et autres langues s'afficher sur son ordinateur portable alors qu'il n'est pas connecté au Net. Des chiens noirs menacants apparaissent de plus en plus souvent autour de la maison ou il adécidé de s'installer. Cette maison n'étant rien d'autre que celle de Duane un ami d'enfance de Dale, disparu dans des circonstances terrible lors des congés d'été de leur enfance.

 

Dan Simmons a un talent rare pour faire monter l'angoisse avec brio et un sens imparable de la tension. Je suis au 3/4 du roman et je suis impatient de dévorer les derniers chapîtres qui me tiennent en haleine depuis quelques jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12/04/2009

Dans la Brume electrique quand Bertrand Tavernier rencontre James Lee Burke

Voilà une histoire que je rêvais de voir un jour transposée à l'écran et Bertrand Tavernier à eu l'excellente idée de s'y coller. Dans la Brume electrique est tiré du roman du même nom (raccourçi) de James Lee Burke, un de mes auteurs favoris. Pourquoi ? tout d'abord James Lee Burke écrit sur la Louisiane avec un talent rare et évocateur. Moi qui suis tombé amoureux de New Orleans et de sa musique je ne pouvais rêver mieux. Ensuite ces romans mettent en scène Dave Robichaux tour à tour policier puis enquêteur privé torturé par les ombres de son passé: le vietnam, la disparition de son père et le meurtre de sa première femme. L' évocation des lieux de Louisiane est tellement bien réussie que on sent le climat poisseux et l'humidité à chaque page sans oublier bien sûr la musique omniprésente le Blues, le cajun où le Zydéco !

Revenons au film ! Pourquoi celà me comble t'il ? 3 raisons: tout d'abord ce roman en particulier a une épaisseur et une intensité dramatique importante. On y trouve également le contexte de ségrégation au cours d'une enquête smèlant la traque d'un serial killer et la découverte du corps dun prisonnier noir dans un bayou.

Deuxième raison Bertrand Tavernier est un cinéaste qui a un point de vue toujours açéré et intéressant loin du consensus que ce soit dans Le Vieux Fusil, Tenue de soirée, le Sucre où encore dans le biopic sur la vie de Charlie Parker et Bud Powell rassemblé dans le personnage de Bird magistralement interprété par Forrest Whittaker.


Et enfin troisième raison: le casting du film qui a eu l'excellente idée de choisir Tommy Lee Jones pour interpréter le rôle de Dave Robichaux flic intègre sans compromissions et toujours prompt à se brouiller avec les familles riches et puissantes de la région. Bref que d'excellentes raisons pour aller découvrir ce film. Petite cerise sur lae gâteau Tavernier a embauché pas moins que Buddy Guy (natif de Louisiane) star du Blues electrique suggéré par Tommy Lee Jones pour jouer le rôle du musicien Hogman Patin qui sera mêlé de près à cette enquête à rebondissements.

 

Pour en savoir plus

 

Plus d'infos sur ce film

 

Bande annonce en anglais sous titrée car je préfère les voix des acteurs en V.O mais à vous de voir les BA sont également disponibles en doublage français. Un extrait çi-dessous où on sent bien l'ambiance du film.

 

Plus d'infos sur ce film