05/06/2011

Louisiane Cinquième Jour: On the Road to Lafayette

Lever tôt petit déjeuner sympa à l'hôtel avec un buffet oeufs brouillés, saucisse, lard grillé, Hash brown et grits arrosé de café et de jus d'orange. Quelques fruits pour finir.

On profite un peu de se balader dans Natchez car hier on a pas vraiment eu beaucoup de temps avant la tombée de la nuit. On se rend tout d'abrd à la Cathédrale dont la visite nous a été conseillé par une habitante du coin que nous croisons dans les rues en plein jogging. Cette église est vraiment magnifique tout autant de l'extérieur (ah ces briques comme c'est sympa) que l'intérieur avec notamment une jolie série de vitraux que l'on doit à Tiffany (Louis Comfort).cathédrale,natchez,sud,usa,stanton hall,cathédrale,mississipi

 

cathédrale,natchez,sud,usa,st mary,mississipi

saint mary,natchez,sud,usa,cathédrale,mississipi

De là on commence un périple en ville pour admirer les superbes demeures résidentielles de la ville et elles sont nombreuses. Comme celle photographié hier soir.

maison,natchez,sud,usa,mississipi,bois

En voilà une autre très sympa dans un autre esprit.

maison,natchez,sud,usa,stanton hall,cathédrale,mississipi

Certaines de ces maisons sont même visitables, c'est l'une d'entre elles eque nous allons visiter, la très jolie Stanton Hall. Hélas les photos à l'intérieur sont interdites ce qui est bien triste. Le mobilier est d'époque mais pas d'origine à l'exception d'un berceau appartenant vraiment à la famille des lieux. On voit notamment d'énormes miroirs dorés à l'or fin et de très jolis meubles ainsi que de superbes chandeliers de la salle de bal. La visite commentée dure 30 à 40mn pour 10$, hélas notre guide est quelque peu coinçée mais bon...

maison,natchez,sud,usa,stanton hall,mississipi

Un joli balcon orné de superbes motifs de camélias symbole de prospérité.

maison,natchez,sud,usa,stanton hall,cathédrale,mississipi

En sortant de la visite on sera interpellé par un bruit étrange comme un pillonement d'un bout de bois ou d'une planche. Le bruit cesse brutalement puis reprend un peu plus tard, en levant la tête et en cherchant bien on découvre la source de curieux phénomène: Un joli pivert

picvert,natchez,sud,usa,stanton hall,cathédrale,mississipi

Ayant déjà effectué le check-out de l'hôtel on part directement après notre petit tour en ville pour redescendre vers Lafayette en Louisiane. Suivant les indications de notre guide de voyage on prend la Highway 61, celle qui remonte à Clarksdale mais bien trop loin malheureusement (plus de 4 heures de route).

La route est très agréable avec beaucoup de verdure, et large et aérée. On s'arretera dans une station service / restaurant sur la route pour faire le plein pour la Chevrolet et nous mêmes. On s'installe dans le Tiger Trucks Stop situé à Grosse Tête (ca ne s'invente pas). La salle de restaurant est décoré de pas mal d'objets sur les murs et les banquettes en moleskine arborent fièrement les prédateurs tigrés.

tiger,truck,usa,restaurant,routier,mississipi

 

tiger,truck,usa,restaurant,routier,mississipi

On commandera un hamburger avec des frites histoire de tester uen cuisine qui a l'air vraiment bien sympa. La sauce piquante est présente sur la table et aux couleurs du restau.

sauce,tiger,truck stop,natchez,sud,usa,stanton hall,cathédrale,mississipi

 

hamburger,natchez,sud,usa,tiger,truck stop,mississipi

Ma foi on s'est régalé et on terminera par un délicieux cheese cake aux bananes trop sucré à notre goût mais délicieusement crémeux. Il est déjà temps de reprendre la route, hé oui les distances sont importantes mais c'est surtout le temps de trajet qu'il faur prendre en compte. On reprend notre itinéraire vers Lafayette et notre hôtel qui nous attend.

La route longe les bayous et c'est assez impressionant de traverser ces étendues en étant au ras de l'eau. On fera le plein à Vidalia ou je mettrais 20$ d'essence elle est à 3,85$ le gallon. Il est temps d'arriver à Lafayette même si le GPS patine dans la semoule pour trouver l'adresse exacte du Hilton de la vilel mais on finit par l'atteindre à temps car on se précipitera aux toilettes en arrivant.

L'hôtel est très chouette et notre chambre est agréable situé au 6ème étage. J'essaye de joindre Dan Philips le Bloggeur de Home of the Groove un super site sur le Funk de New orleans. J'ai convenu avec Dan d'essayer de se rencontrer lors de notre passage en ville. Hélas notre téléphone ne fonctionne pas et même avec l'intervention du service technique. Je suis en passe de laisser tombre mais avant d'abandonner je décide de débrancher puis rebrancher le cordon du téléphone et miracle ca fonctionne. On se donne rendez vous avec Dan pour aller visiter un peu la ville. On retrouve Dan et son épouse Jeanne à la réception de l'hôtel et on prend leur véhicule pour aller se balader en ville.

 

Premier stop le Chêne cinq fois centenaire situé tout près de la cathédrale de la ville. Cet arbre est juste incroyable tellement il est beau et occupe une large surface.

Lafayette,louisiane,chêne;500,ans,cathédrale

 

Lafayette,louisiane,chêne;500,ans,cathédrale

Une vue de la Cathédrale St John toujours en brique comme la plupart des églises que nous avons pût voir en Louisiane ou au Mississipi.

Lafayette,louisiane,saint john,cathédrale

Nous prendrons ensuite le chemin du Campus de l'Université de Louisiane ou Dan travaille pour voir une curiosité un Bayou miniature avec ses cyprès et ses oiseaux des marais. On aperçoit dur les arbres la fameuse Spanish Moss ou mousse espagnole.

Lafayette,louisiane,université,bayou,cyprès

Après avoir circulé également en ville apour voir le lieu du Festival de Lafayette on se dirigera vers un restaurant de spécialitées cajun situé en périphérie le Gator Cove. On commandera un gumbo de poisson et crevettes bien épiçé puis écrevisses à l'étouffé pour moi et Joëlle et écrevisses bouillie pour Jeanne la femme de Dan qui lui prendra un plat de crevettes. On fera une petit photo devant un alligator naturalisé une belle bête de 500 livres, énorme bestiau aux cannine impressionantes.

gator's,cove,lafayette,usa,cajun,restaurant,louisiane

On arrosera notre repas avec une Abita bonne bière locale ambré pour moi et un thé glaçé pour Joëlle. LA serveuse très jeune est super sympa on sera très heureux de lui laisser un bon tip ! Dan nous raccompagne à notre hôtel pour passer une bonne nuit avant de reprendre la route.

 

12/04/2011

The Do: Superbe clip + envoutant album

the do,pop,finlande,a mouthful,réussite

Voilà quelques temps j'avais bien flashé sur un nouveau groupe apparu dans le radar musical: The Do. CE duo composé d'Olivia, chanteuse à la voix envoutante et Dan Lévy, bassiste multi-instrumentiste. Leur premier album dont je vous parle ci-dessous contenait un titre qui a été propulsé sur les ondes comme une traînée de poudre a savoir On my Shoulders. Celui-ci ne m'avait pas laissé indifférent mais je n'avais pas passé le pas d'acheter leur album.

 

Il y a d'ici quelques semaines l'excellent site le Hiboo.com dont je vous recommande chaudement la fréquentation, proposait un Hiboo Live avec ce groupe, de retour pour un deuxième album (un EP). Le clip tourné de main de maître par Rod et ses complices m'avait littéralement scotché par la beauté des images et l'adéquation avec la musique du groupe enrichi de nouveaux musiciens. Voilà le clip en question avec le titre Dust it Off issu du nouvel EP, un vrai moment de poésie.

 

 


HibOO d'Live : The Dø "Dust it Off" par RodLeHibOO

 

Du coup j'ai acheté leur premier album: A Mouthful et je l'ai adoré de bout en bout notamment les titres At Last, Unissasi Laulelet et ses harmonies vocales qui sonne finlandaise (Olivia est d'orifine franco-finlandaise), Queen Dot Kong et son penchant hip-hop avec foutrac de fanfare ou encore le titre qui ouvre l'album: Playground Hustle qui groove comme un morceau de "Fifes and Drums" du Mississipi avec l'apport de voix enfantines.

 

Un véritable bonheur d'album et je crois bien que je vais acquérir très bientôt leur nouvel EP ;o)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

04/05/2010

Les Chiens de l'Hiver: Polar

millenium.jpgMe voilà plongé en même temps dans deux superbes polars ou plutôt romans inquiétants: La Fille qui révait d'un bidon d'essence et d'une allumette de Stieg Larsson et Les Chiens de l'hiver de Dan Simmons. Le premier est le deuxième tome de la série dite Millénium dont ont été tirés des films et une excellente série TV (passé très récemment sur Canal+). Ils nous met en présence des deux héros récurents de la série à savoir le journaliste Mickael Blomvquist et Lisbeth Salander une jeune fille atypique et surdouée. Les deux destins se sont croisés lors du premier tome lors d'une enquête sur la disparition de la nièce d'un riche industriel suédois, enquête au cours de laquelle Lisbeth va aider Mickael (je n'en dis pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir.

 

Ce deuxième tome utilise les mêmes protagonistes, aux prises avec un réseau de prostitution pour Mickael lors d'un travail d'investigation pour Millénium la revue ou il est associé et la résurgence de son passé pour Lisbeth. Le suspense est halletant et les caractères parfaitement suggérés avec un joli sens du rebondissement et des pistes entrecroisées. Là encore je n'en dirais pas plus si jamais vous voulez le lire mais sachez que c'est superbement bien écrit et ques les pages s'avalent sans aucune difficulté.

 

Chiens.jpgLe deuxième livre c'est donc un roman signé Dan Simmons très connu par ailleurs pour ses oeuvres de science fiction: les sagas Hyperion et Endymion, ainsi que ses livres avec les dieux de l'Olympe: llium et Olympus. Ce thriller est en fait la suite de Nuit d'été paru en 1991 qui se dérolait dans une petite bourgade du Middle West Elm Haeven, ou des collégiens seront en lutte contre un mal terrible et inconnu lors de leurs vacances d'été.

 

Les Chiens de l'Hiver mettent en scène Dale Stewart, l'un des collégiens devenu professeur de littérature dans le Montana et qui décide de revenir à Elm Heaven pour écrire un hypothétique roman, étant en panne d'inspiration et en butte à une faillite de sa vie personelle (divorce, séparation de sa maîtresse...). Dès les premiers chapîtres on comprend que quelque chose ne tourne pas rond, Dale voit des messages en anglais ancien et autres langues s'afficher sur son ordinateur portable alors qu'il n'est pas connecté au Net. Des chiens noirs menacants apparaissent de plus en plus souvent autour de la maison ou il adécidé de s'installer. Cette maison n'étant rien d'autre que celle de Duane un ami d'enfance de Dale, disparu dans des circonstances terrible lors des congés d'été de leur enfance.

 

Dan Simmons a un talent rare pour faire monter l'angoisse avec brio et un sens imparable de la tension. Je suis au 3/4 du roman et je suis impatient de dévorer les derniers chapîtres qui me tiennent en haleine depuis quelques jours.