15/09/2011

Jipes Envoyé spécial au Montreux Jazz Festival

Je m'en vais vous compter ma petite escapade au bord du Lac de Montreux le week-end dernier. Un ami Eric qui travaille pour l'excellente revue Blues Soul Bag m'a proposé de le remplacer comme envoyé spécial pour couvrir certaines des soirées du Montreux Jazz Festival (MJF). J'ai accepté avec plaisir et je me suis mis en quête de mon accréditation en ligne, tout celà est parfaitement rodé et bien concu. En moins d'une demie-journée j'avais rempli le formulaire sécurisé et obtenu dans la foulée mon accréditation pour 3 soirées du MJF.

 

Restait à se rendre sur place non sans avoir dûment réservé une chambre d'hôtel (ce qui est assez ardu vu l'affluence du festival). Bref départ de Mulhouse vendredi matin et en route vers Montreux en passant à proximité de Bern et Fribourg. La route empruntant exclusivement des autoroutes, les 213 km ont été promptement avalés et je me suis retrouvé à Vevey tout proche de Montreux pour déjeuner avant de me rendre à l'office de presse du MJF. Bon je em dirige vers le Centre ville gare mon véhicule dans l'un des nombreux parking souterrains (celui du Musée) et vaist manger un carpaccio de boeuf dans un restaurant italien.

 

Hélas arrivé à mon hôtel j'aurais la désobligeante surprise de constater que ma chambre n'est réservé que pour le lendemain (je me suis fourvoyé dans la réservation online). Un coup de fil à mes amis Catherine et Michel me tirar d'embarras. En effet ils viennent ce soir au festival et me propose de m'héberger. Direction Montreux, je me gare le long du Lac qui luit d'une belle teinte verte sous le soleil de juillet et me dirige vers l'espace Presse du MJF. Arrivé là je tombe en pleine effervescence ca court partout, ça cloue, ça scotche, ca affiche bref c'est pas encore fini. Les accréditations de presse ne sont pas encore prêtes et on me demande de repasser à 16h.

 

Je m’en vais patienter à la terrasse du Grand hôtel situé à deux pas de là, je m’installe tranquillement pour déguster un petit thé lorsque devant mes yeux ébahis je vois passer John Mc Laughlin en bermuda, bien bronzé et d’excellente humeur qui répond à un ami installé tout proche de moi. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a l’air très en forme et parfaitement décontracté. Je reprends mon attente et quelque 10mn plus tard j’entends un serveur s’adresser à quelqu’un derrière moi en anglais et en lui confiant combien il admire son travail etc.…Je me retourne doucement et j’aperçois Cindy Blackwell Santana et Mr Carlos Santana en personne, installés à la table derrière moi. Je dois vraiment me pincer pour y croire mais c’est bien lui. Très affable il se prête volontiers à la demande de photo et pose avec le serveur. Malchance je n’ai pas mon appareil avec moi. Je préfère ne pas les déranger à nouveau et me dirige vers l’office de presse. Tout est en ordre je récupère mon accréditation de presse mais hélas pas de permis « Photo ».

 

Me voilà armé, je patienterais en allant faire un tour du site du festival avec ses boutiques situées le long du Lac et son espace concert dans un coin de verdure derrière le Pavillon Miles Davis ou de nombreux concerts gratuits ont lieu. Je me rendrais ensuite  à la conférence de presse d’ouverture du Festival. En attendant l’arrivée de Claude Nobs son adjoint nous présente les dernières nouveautés de cette 45ème édition.

 

Le Festival a désormais des bureaux à demeure dans le Palais de congrès et n’a donc  plus à déménager chaque année. Trois halls ont été ouvert accueillant une scène pour les show case ainsi qu’un tout nouvel espace «  Presse ». Les Montreux Jazz Café déjà en activité vont être rejoint par un nouveau venu un à Paris dans l’enceinte de la Gare de Lyon. La création d’une chaîne TV Montreux Jazz TV qui sera disponible sur le site web du Festival proposera des documents d’archives des éditions passées. Claude Nobs arrivé entre temps rappellera que le Festival a en fait démarré officieusement en 1961 avec une poignée de jeunes bénévoles et passionnés. L’un des premiers artistes contacté n’était autre que le grand John Lee Hooker qui demandera à l’époque un cachet de 500$, autant dire que depuis les tarifs ont bien changé !

 

Le soir arrive et avec mes amis Michel et Catherine on se retrouve à l’extérieur du Hall Stravinsky ou a lieu le concert de Carlos Santana et John Mc Laughlin. Pour la première fois depuis 1973, date de la parution de leur album en commun "Love Devotion Surrender" les deux légendes vont se retrouver sur scène pour jouer quelques titres de cet album.

 

On fait la queue mais assez vite on nous permet d’entrer dans la superbe salle de l’Auditorium Stravinsky à l’équipement ultra moderne en terme d’architecture sonore avec ces immenses volumes en bois. Grosse déception car le centre de la salle est occupée par de nombreuses rangées de chaises et nous voilà donc relégué à 20m de la scène.

 

montreux,jazz,festival,blues,santana,tedeschi,trucks,band,mc laughlin,concert,auditorium,stravinsky,suisse,lac,léman20h18 Claude Nobs entre en scène et présente la soirée en nommant un à un les musiciens. Après quoi ceux-ci prennent d’assaut l’espace scénique. Carlos Santana comme à son habitude est tout vêtu de blanc et arbore sa guitare PRS modèle signature. John Mc Laughlin quant à lui se présente avec ce qui me semble être une Godin. Le concert démarre assez fort avec les deux guitaristes qui rivalisent de virtuosité même si c’est Mc Laughlin le plus en vue, Santana semblant un peu en retrait. Les titres s’enchaînent avec bonheur jusqu'à ce que John Mc Laughlin en quartet avec Cindy Blackwell-Santana à la batterie, le clavier et le bassiste nous offre un mini-set en hommage à Tony Williams. Après cet excellent moment ou Cindy Blackwell a fait montre de son grand talent le groupe revient au complet pour une alternance de titres allant même jusqu’au blues (un titre de Bill Doggett je crois bien). Deuxième interlude encore plus étonnant Carlos et John se retrouve seul sur scène avec des guitares électro-acoustiques pour des improvisations au parfum hispanisant. Ils ont l’air d’y prendre beaucoup de plaisir et nous aussi au demeurant. Enfin un rappel avec "Love Supreme" issu de leur disque en commun pour une superbe version haute en intensité en communion avec le public. Claude Nobs apparaîtra même pour un petit blues à l’harmonica (lui est aux anges nous ben bof, bof !!!)

 

Deuxième soir de mon périple au programme Tedeschi Trucks Band, si vous ne connaissez pas Derek Trucks sachez qu’il est devenu en 15 ans l’un des piliers du légendaire ABB et accessoirement l’un des guitaristes les plus inspirés de la planète blues-rock avec son propre groupe le Derek Trucks Band ou en invité avec de grands noms comme Eric Clapton, Dr John, ou encore Buddy Guy . Pour sa part Susan Tedeschi est une des très belle voix Soul et Blues avec une tessiture vocale rappelant entre autre Bonnie Raitt. Elle est l’auteur de pas moins de 6 albums en un peu plus de 10ans.

 

montreux,jazz,festival,blues,santana,tedeschi,trucks,band,mc laughlin,concert,auditorium,stravinsky,suisse,lac,léman

 

La création de cette formation mixte entre les deux formations du couple (à la scène comme à la Ville) s’est cristallisée autour de leur premier album « Revelator ». Le concert se déroule également dans le Hall Stravinsky mais cette fois l’attente un peu longue sera compensée par le bonheur de découvrir une salle débarrassée de ses encombrantes chaises réservées. La scène est juste magnifique et il nous tarde de découvrir cette nouvelle formation. 20h35 Claude Nobs présente comme à son habitude la soirée et nous voilà embarqué pour 1h15 d’une musique de grande intensité.

 

Le groupe se compose hors de Susan et Derek, de Oteil Burbridge à la Basse, Tyler Greenwell Batterie percussions en tandem avec J.J. Johnson, de Kofi Burbridge  au clavier ainsi que d’une chouette section de cuivres avec Maurice Brown, trompette et Kebbi Williams, saxo. Les choeurs sont assurés par Mike Mattison (chanteur du Derek Trucks Band) et Mark Rivers. Le concert s’ouvre avec " Love makes me cry" et d’emblée le ton est donné le groupe est homogène et puissant, la voix de Susan parfaitement en place et Derek toujours armé de sa SG favorite nous régale !

 

3eme titre Susan prend sa demie Caisse D’Angelico et nous offre un excellent blues lent ou elle fait monter la fièvre d’une audience déjà tout acquise à sa cause. Elle finira son chorus dans un tonnerre d’applaudissement ce qui lui vaudra un très beau sourire complice de Derek. Kofi prendra un très chouette chorus de Clavinet et Oteil lui ne sera pas en reste avec un superbe passage ou il chante à l’unisson de son chorus de basse

 montreux,jazz,festival,blues,santana,tedeschi,trucks,band,mc laughlin,concert,auditorium,stravinsky,suisse,lac,léman

 

Les titres du dernier album s’enchaînent avec un intermède de grande intensité : une version de "Anyday" (du DTB) chanté par Mike Mattison au mieux de sa forme dans lequel tout le groupe sera à l’unisson.. La section de cuivre est excellente et n’hésites pas à nous gratifier de quelques pas de danse bien dans le groove des titres. Après 1h20 d’un concert d’une grande intensité le groupe nous abandonne car il faut laisser (malheureusement) la place à Santana et son répertoire Classic hits. Je vous avouerai qu’a l’écoute du CD cela ne m’a pas donné l’envie de rester car apparemment Carlos Santana n’étaient pas en très grande forme d’après les échos que j’ai pût glaner de ce concert. Ce week-end restera comme un très bon moment d'amitié et de musique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22/06/2011

Louisiane Neuvième Jour: Audubon Park, St Charles et Magazine Street

Ouf, voilà une journée de repos bien mérité car la journée entière au Jazz Fest nous a un peu mise sur les rotules, il faut dire qu'avec la chaleur on fatigue davantage. Je passe pas mal de temps à trier les photos et regarder un peu ce que nous pouvons faire.

Nous allons aujourd'hui nous offrir une journée découverte vers le Audubon Park et son Zoo en empruntant le Cable Car. Le Cable Car, similaire à celui de San Francisco se prend au coin de Canal Street et Royal. On peut directement payer son ticket de 1,25$ en quarter par exemple (pièces de 25cents).

saint,charles,audubon,parc,zoo,cable,car,snow ball,arbres,magazine,street

On emprunte donc celui-çi qui va nous amener au Zoo tout en parcourant la St Charles Street très longue avenue qui a la réputation justifiée de présenter de très belles demeures. On passe par le rond Point à l'honneur du General Lee, chef de l'armée sudiste lors de la guerre de sécession au 18éme siécle.

saint,charles,audubon,parc,zoo,cable,car,general,lee

L'avenue Saint Charles vaut vraiment une visite et de plus on a la chance infinie d'avoir un soleil radieux: un vrai bonheur ! On s'est arrêté un peu trop loin avec le cable car et on est contraint de rebrousser chemin depuis Claiborne vers le Canal du Mississipi. On s'arrête après un moment dans un Coffee shop pour prendre un petit café avant de se promener à pied dans l'avenue.

saint,charles,audubon,parc,zoo,cable,car,

Au passage on aperçoit des tas de colliers de perles de couleur dans les arbres, qui doivent dater du dernier Mardi Gras

DSC_0356.jpg

La balade le long du Mississipi est rapide car les abords ne sont pas vraiment aménagés  mais on aperçoit quand même le fleuve et ses rives ainsi que les gros tankers. 

mississipi,new,orleans,louisiane,sud,usa,nature,promenade

Ensuite on se dirige a travers les quartiers vers l'Audubon Park. En chemin on rencontrera un habitant noir du quartier avec qui on fera un bout de conversation. Il se trouve qu'un établissement scolaire du quartier a bénéficié de crédits du gouvernement francais pour un programme éducatif. Intéressante discussion et  il nous donnera également quelques indications sur les demeures à photographier.

 audubon,parc,new,orleans,louisiane,sud,usa,nature,arbres,écureuils,promenade,snowball

Arrivé au Parc on trouve un endroit très agréable parfaitement abrité avec nombre de très vieux arbres qui offre leurs ombres reposantes aux promeneurs. Certains d'entre eux arborent fièrement leurs guirlandes de Spanish Moss.

audubon,parc,new,orleans,louisiane,sud,usa,nature,arbres,écureuils,promenade,mousse,espagnole

Certains des fruits de ces arbres sont très sympa, Doudou décide d'en ramener quelques uns chez nous.

audubon,parc,new,orleans,louisiane,sud,usa,nature,arbres,fruits

En dehors des fruits on croise également nombre d'écureuils assez peu craintifs !

audubon,parc,new,orleans,louisiane,sud,usa,nature,arbres,écureuils,promenade,snowball

 On se promène tranquillement en prenant notre temps et en observant la nature, les joggers, les enfants puis les golfeurs puisque le Parc débouche en son extrémité sur un joli 18 trous. On s'arrêtera pour déguster une des spécialitées de glace le Snow Ball qui est en fait de la glace pilée, compressée et largement mouillée de sirop au choix. On choisira d'en partager un à la cerise et ma foi c'est vraiment délicieux !

audubon,parc,new,orleans,louisiane,sud,usa,nature,arbres,écureuils,promenade,snowball

 On continuera tranquillement notre balade en redescendant tranquillement vers Magazine Street connue comme étant une des avenues commerçantes un peu bo-bo de New Orleans.

audubon,parc,new,orleans,louisiane,sud,usa,nature,arbres,écureuils,promenade,snowball

 

audubon,parc,new,orleans,louisiane,sud,usa,nature,arbres,écureuils,promenade,snowball

Après pas mal de kilomètres parcouru lors de cette journée et la fatigue accumulé on rentrera à l'hôtel en cable car et on dinera au restarant de l'hôtel avant de prendre une bonne nuit de repos car demain on va faire un tour sur un des bayous.

 

 

 

 

 

15/06/2011

Louisiane Huitième Jour: Jazz Fest New Orleans

Ca y est nous y voilà, petit déjeuner copieux en prévision d'une longue journée de soleil et de musique.  Au menu pancakes au beurre de fraise avec une délicieuse assiètte de fruits frais et jus de fruits frais et un bon café noir relativement fort (bien plus que d'ordinaire). Direction la réception de l'hôtel où la navette est prévue de passer à 10h30 (les premiers concerts démarrent à 11h00).

Le festival a lieu sur le champ de course de la ville situé au nord de la ville le Fair Ground sur Gentilly Street. La navette stoppe à l'un des hôtels de la Ville pour nous permettre de payer les tickets de transport et hop en route. Il nous faudra environ 20mn pour arriver sur le lieu du Festival puis passage aux caisses et à la fouille (pas de boisson acceptée). Le Jazz Fest se déroule en même temps sur 5 scènes principales: Acura Stage, Congo Square, Gentilly Square et les deux scènes couvertes Blues Tent et Jazz Tent. Celles-çi sont complétées par d'autres scènes plus petites disséminées sur la surface énorme du lieu. Il y a bien entendu de très nombreux stands ou s'abreuver et se sustenter avec délice. Vous y trouverez toutes les spécialitées de la cuisine créole et quelques délicieuses sucreries.

jazz,blues,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts,georges,porter

Premier groupe dont nous ne verrons qu'un morceau le Johnny Sansone large band, après lui s'installe Georges Porter et les Runnin' pardners un groupe funk emmené de main de maître par Georges à la basse Georges Porter n'est autre que l'ancien membre des légendaires Meters groupe de funk reconnu partout. Le groupe groove de façon incroyable comme seul les bands de la Nouvelle Orléans le peuvent ! Georges possède une voix grave et un jeu de basse efficace doublant souvent les riffs d'orgue ou de guitare. Les sets sont assez courts au Jazz Fest il faut donc ne pas arriver à la bourre.

jazz,blues,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

Après l'excellent set des Runnin' Pardners on restera près de l'Accura Stage pour voir un petitt bout du set de l'excellent pianiste Jon Cleary (Taj Mahal, Bonnie Raitt, John Sofield etc..). Il se produit en trio et propose un répertoire classique du piano New Orleans avec des morceaux de Fats Domino, Professor Longhair ou Jelly Roll Morton. Je suis hélas un peu loin de la scène pour faire de bons clichés

jazz,blues,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts, jon,cleary

Il nous faut nous déplacer avant la fin du set afin d'être bien placé pour applaudir John Mooney un guitariste dont j'ai également tous les disques. John est le disciple de Son House, l'un des plus grands artistes du Delta Blues. Il est programmé sous la Blues Tent avec son groupe Bluesiana, il nous proposera un set enflammé ou les spectateurs pourtant assis se dandineront progressivement !

john,mooney,blues,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

John alterne entre une magnifique National Style O et une Gibson demie-caisse et une strat, le groupe est formé de Carlo Nuccio à la batterie (déjà entendu avec Tommy Malone) et Alfred Uganada Roberts aux congas ainsi qu'un organiste. John nous délivre un set de ses meilleures compositions des quelques 10 albums sous son nom en alternant avec des standards de Son House notamment.

jazz,blues,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

 La scène superbe est bordé de deux tours son décorées de magnifiques dessins blues sur des voiles.

alfred,uganda,roberts,blues,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

Au détour d'un morceau John invite un tubiste à se joindre au groupe pour une jam

john,mooney,tuba,blues,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

Hélas toutes les vidéos que j'ai tournée sont de piètre qualité dû à la saturation du son, je ne les mettrais donc pas en ligne navré :o( . Après la Blues Tent on décide d'aller manger un morceau et de parcourir un peu les scènes annexes. Nous aurons la chance d'assister à un petit bout de prestation d'un groupe de Mardi Gras Indians. Leurs costumes traditionnels composés de perles cousues à la main sont plus chatoyants les uns que les autres.

mardi,gras,indians,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

mardi,gras,indians,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

mardi,gras,indians,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

A noter qu'une exposition sur la tradition des Mardi Gras Indians était présenté sous une tente orès des stands du Congo Square; De bien beaux costumes avec des photos d'époque impressionantes. Quand on pense que tous ces costumes sont brodés et assemblés à la main ca laisse rêveur et béat d'admiration !

mardi,gras,indians,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

mardi,gras,indians,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

Nous voilà ensuite en route pour le set des Dumstaphunk, si vous ne connaissez pas cete formation deux ou trois lignes d'introduction. Dumstaphunk est un groupe articulé autour d'anciens ou actuels membre des Nevilles Brothers et notamment  Ivan Neville (chant, orgue) fils de Aaron Neville, Ian Neville (guitare) fils de Art Neville, Nick Daniels (chant, Basse), complété de Tony Hall (chant, basse, guitare) qui joue avec Dave Mattews et enfin Raymond Weber (drums) qui a joué avec Dirty Dozen ou encore Joe Sample: Rien que du beau linge réuni par le bonheur de jouer du Funk avec une énergie énorme. Les textes sont relativement engagés socialement sur les désastres de Katrina ou les abandons des politiciens.

 

Les chanteurs alternent à tour de rôle mais font également des choeurs avec un brio remarquable. Au bout du deuxième morceau tout le monde danse devant le Congo Square Stage.

 

dumstaphunk,festival,jazzfest,new,orleans,funk,musique,concerts

dumstaphunk,festival,jazzfest,new,orleans,funk,musique,concerts

dumstaphunk,festival,jazzfest,new,orleans,funk,musique,concerts

 Au passage un clin d'oeil à mon groupe Mojo qui s'est donc exporté jusqu'en Louisiane, aurait t'il entendu notre album Never Too Late ???

mojo,blues,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

Enfin dernier concert de la journée pour lequel nous nous dirigeons à nouveau vers la Blues Tent, il s'agit du show très attendu de Tab Benoit enfant du pays (il est originaire de Houma à 50km de New Orleans). Nous arrivons à temps pour entendre le dernier morceau du show de Keb'Mo (on ne peut pas tout voir au Jazz Fest). Nous trouvons lors du break des places au premier rang, un bonheur pour faire des clichés d'un de mes guitaristes de Blues préférés.

Tab est à la tête d'un quatuor avec un guitariste et ses fidèles compères à la basse et à la batterie. Le set démarre fort et de suite Tab capte l'attention d'un public clairemement tout acquis à sa cause.

tab,benoit,jazz,blues,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concertsLe groupe est homogène et groove de concert avec Tab pour nous faire parcourir les paysages de la Louisiane à travers sa musique ! Le bassiste est excellent et forme une sacré paire avec le batteur.

tab,benoit,jazz,blues,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

 Tab invitera sur scène une artiste qui m'est inconnue mais qui assurera le show avec brio, tambourin et choeurs et un jeu de scène ultra dynamique !

tab,benoit,jazz,blues,festival,jazzfest,t

 Allez une dernière photo pour le plaisir ! Tab en pleine action

tab,benoit,jazz,blues,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

On quittera le Jazz Fest à 19h30 et retour vers l'hôtel par la navette qui nous attend bien tranquillement à l'endroit convenu. Ensuite on prendra un bon repas et on finira tranquillement la journée de fantastique musique au D.B.A avec un set du Joe Krown Trio (Joe au B3) avec le fabuleux Walter "Guitar" Wolfman Washington pour une chouette musique entre soul et jazz. On ira se coucher fatigué mais heureux de cette superbe journée bien remplie !

Walter,wolfman,washington,jazz,blues,festival,jazzfest,new,orleans,louisiane,musique,concerts

 

12/06/2011

Louisiane Septième Jour: Oak Alley et Back to New Orleans

Nous voilà à l'orée du dernier jour de notre petit "road trip" en Louisiane, il es temps de retourner à la Nouvelle Orléans pour le Jazz Fest. Petit déjeuner américain comme d'ordinaire avec grits, ash brown et oeufs brouillés ainsi que café et jus d'orange frais. On se prépare pour la visite de la propriété qui est prévue pour 9h00. On traverse l'immense parc en passant par la superbe allée de chênes de Virginie qui est célèbre dans le monde entier.

louisiane,plantation,sud,usa,canne,sucre,mississipi,chênes,oak alley

Les guides nous attendent en costume d'époques pantalons cintrés et gilets pour les hommes et robes à crinolines et ombrelle pour les dames. On peut déguster un "Mint Julep" cocktail assez enivrant composé de whisky de menthe et de bitter.

louisiane,plantation,sud,usa,canne,sucre,mississipi,chênes,oak alleyLa visite est hélas comme souvent sans photos possibles. L'historique de la famille de la Plantation nous est conté de facon très vivante par Thomas qui est coincidence, un descendant d'une famille d'alsaciens de Kirwiller (Bas Rhin).

louisiane,plantation,sud,usa,canne,sucre,mississipi,chênes,oak alley

La batisse construite en 1837, est juste immense et comprend deux étages posés sur une large surface. Les meubles d'époque sont comme toujours assez typiques des maisons du Sud des USA. Les plafonds sont très hauts, les pièces très spacieuses et bien meublées.

louisiane,plantation,sud,usa,canne,sucre,mississipi,chênes,oak alley

 

louisiane,plantation,sud,usa,canne,sucre,mississipi,chênes,oak alley

 Après la visite nous ferons le check-out et rendrons les clefs du cottage. Avant de partir une petite visite à la Levée du Mississipi. Au bord de celui-çi on voit une croix à la surface de l'eau comme une tombe en plein fleuve.

louisiane,plantation,sud,usa,canne,sucre,mississipi,chênes,oak alley

On reprend la route vers la Nouvelle Orléans car il nous faut arriver tôt afin de retirer nos places pour la journée du Jazz Fest de Vendredi. La route est rapide et bonne nous arrivons assez facilement à notre hôtel Le Renaissance situé en bordure du French Quarter sur Common Street. Notre chambre bien que dépourvue de King size bed est très agréable et spacieuse.

louisiane,hôtel,sud,usa,renaissance,chambre

Nous devrons aller à pied vers le Superdome qui paraît à proximité, hélas c'est plutôt très loin surtout qu'il faut faire le tour et aller jusqu'à l'Arena (ou joue les basketteurs des Hornets)

louisiane,superdome,football,usa

Après plus d'une demie heure de marche on sera pris en stop par un local qui cherche également à se rendre aux guichets. Il nous embarque en voiture et nous y sommes rapidement pour prendre place dans une queue. Après notre attante nous voilà enfin en possession de nos précieux sésames (que j'avais réservé par internet).

Retour à l'hôtel puis départ pour une balade en ville et un dîner, on passera par Canal Street puis par Bourbon Street . Au coin de celle-çi nous prendrons plaisir à écouter un Brass Band qui se produit dans la rue. Composé de jeunes musiciens celui-çi propose un mélange détonnant de second line et de funk

 

louisiane,brass band,sud,usa,funk,second,line

louisiane,brass band,sud,usa,funk,second,line

On dînera finalement chez Mona sur Frenchmen Street (voire mes premières notes) car ce soir nous avons rendez vous pour le concert de Stanton Moore Trio avec Anders Osborne en invité. On prendra rapidement nos tickets et profiterons tranquillement de notre repas libanais avec taboulé, Dolmas et autres délicieux plats.

Le Club n'ouvre qu'a 22h30 et en attendant on arpente la rue en s'arrêtant pour écouter  Le Soul Project une chouette formation jazz et soul dans un club de la rue.

Il est enfin temps de pénétrer au Blue Nile qui accueille un de mes musiciens favoris Anders Osborne originaire de Suède mais depuis de nombreuses années installé à New Orleans. Il est l'auteur de 8 albums excellents mélant Blues, funk et folk avec un talent incroyable et une aptitude a écrire des textes qui touchent au coeur. Ne voyageant que rarement en Europe c'est le coeur battant que je me prépare à applaudir un artiste dont je possède tous les albums.

Une première partie se présente sur la svène avec le groupe Honeyboy Carencro, un power trio possédant un gros groove emmené par un batteur incroyablement dynamique et un bassiste efficace. Le chanteur quant à lui alterne les groove reggae avec des licks métal très puissant.

louisiane,funk,reggae,usa,honeyboy,carencro,concert,blue,nile

Le set est vraiment plein d'énergie et Honeyboy a une superbe voix, le batteu est incroyable et propulse le trio à lui tout seul. Les titres alternent entre le reggae ska et les titres bluesy en passant par du rock musclé.

louisiane,funk,reggae,usa,honeyboy,carencro,concert,blue,nile

Après un rappel le groupe quitte la scène et démonte, les roadies de Stanton Moore installent le matériel puis s'en suit une attente qui s'éternise. Du coup Honeyboy Carencro revient en duo avec son bassiste  pour un petit intermède acoustique.

nouvelle orleans,blues,reggae,usa,honeyboy,carencro,concert,blue,nile

Finalement nous avons le fin mot de l'histoire  Will Bernard, le guitariste du Stanton Moore Trio arrive directement par avion et a eu du retard. Le groupe s'installe avec Anders qui lui aussi mets en place son matériel. Pour jeter un oeil sur le site d'Anders

Le show démarre assez vite et là c'est excellent Stanton Moore est hyper démonstratif dans sa façon de jouer de la batterie, le groove du Hammond B3 de Robert Walter envellope la totalité et Will Bernard caresse sa Gibson 335 avec bonheur. Trois morceaux bien groovy extrait des albums précédents de Stanton notamment Emphasis.

new orleans,stanton,moore,anders,osborne,blues,funk,soul,blue,nile,concert

new orleans,stanton,moore,anders,osborne,blues,funk,soul,blue,nile,concert

new orleans,stanton,moore,anders,osborne,blues,funk,soul,blue,nile,concert

Anders arrive sur scène et là c'est la claque monstrueuse, un gros son et un premier morceau vraiment prenant extrait de son tout dernier album American Patchwork.

new orleans,stanton,moore,anders,osborne,blues,funk,soul,blue,nile,concert

Anders embarque tout le monde et la salle commence a bouger au rythme lourd des titres enchaînés par le quartet. Anders chante avec une voix chaude et une intensité incroyable, il paraît comme possédé et le groupe se met à son diapason en envoyant la sauce sérieusement.

new orleans,stanton,moore,anders,osborne,blues,funk,soul,blue,nile,concert

 J'ai pris un pied monstrueux et Doudou également, on quittera malheureusement le club à la fin du premier set car il est déjà 2h30 et il faut rentrer à l'hôtel se reposer en vue d'une très longue journée de musique dans l'enceinte du Jazz Fest. On sera finalement prêt à se coucher vers 3h15 du matin mais la tête emplie de fabuleuse musique !

 

 

09/06/2011

Louisiane, sixième Jour: Avery Island, Oak Alley Plantation

Petit déjeuner à l'hôtel avec un buffet bien complet et appétissant, la serveuse se nomme Millie Boudreaux et elle parle bien le français avec un accent doux malgré le manque de pratique. Check-out et direction Avery Island par la I49 et la I129. Arrivé à l'entré de l'île on se retrouve sur une route étroite bordé de chaque côté par l'eau, des pêcheurs noirs sont là avec leur matériel. On s'acquitte d'un droit de ârking de 1$ et on se dirige vers les batîments en brique qui abritent la mondialement célèbre fabrique de Tabasco.

avery,island,louisiane,tabasco,usine,aigrettes,réserve

Au passage on admire les nombreuses aigrettes blanches qui peuplent les étangs de l'île. Nous apprendrons lors de la visite que c'est le sieur Mc Ilhenny qui a décidé de faire de l'île une réserve naturelle pour les aigrettes.

avery,island,louisiane,tabasco,usine,aigrettes,réserve

Après quelques clichés on se présente au comptoir de la visite ou on peut s'enregistrer directement sur un P.C en libre service. Nous sommes une quinzaine environ et la visite démarre par une explication du processus de récolte et de maturation des piments qui sont à la base de cette fameuse recette.

Les piments sont de diverses origines: locales ou sud américaines et sont ensuite assemblés grâce à un savant mélange (seul connu des fabricants). La cueillette de ces piments est faite manuellement et uniquement à maturité grâce à un nuancier de couleur préçis qui guide les récoltants afind efaire les bons choix. (Photo empruntée dans la banque d'images de Louisiane)

avery,island,louisiane,tabasco,usine,piments,réserve

Les piments sont tout d'abord mis à fermenter dans des tonneaux en bois provenant des fabriques de whiskey Jack Daniels. Les piments peuvent y résider jusqu'a 3ans !

avery,island,louisiane,tabasco,usine,aigrettes,réserve

Ensuite ils sont réduits en purée et laissés macérer avec agitation pendant 28 jours et additionné de sel (provenant de l'île) et de vinaigre. Après quoi cette purée est filtrée puis embouteillée dans les petites bouteiiles réputées.

avery,island,louisiane,tabasco,usine,aigrettes,réserve

Après la visite on se dirigera vers le Tabasco Store ou on achètera un T-shirt rouge pétant et un caleçon bien sympa pour notre fils. Au passage on discutera assez longuement avec des québecquois qui ont fait la visite avec nous. Originaire de Montréal ils aiment beaucoup la Louisiane et on également visité l'Alsace. On parle à bâtons rompus du Québec et des somptueux paysages de cette région.

Il est temps de reprendre la route pour nous rendre à la Vacherie où nous attend notre hébergement au sein de la Oak Alley Plantation. Au passage sur notre route, les ponts métalliques si typiques, je les trouve vraiment sympa.

avery,island,plantation,tabasco,piments,louisiane,chênes,aigrettes,nature

 

17h, trop tard pour les visites, l'acceuil est un peu froid et on nous emmène jusqu'a notre cottage situé dans le parc de la Plantation. Celui-çi est en fait une ancienne maison de travailleurs de la Plantation et comprend deux pièces décorées à l'ancienne. Néanmoins elle recelle tout de même une connection Wi-Fi haut débit (planquée sous l'évier).

oak alley,plantation,louisiane,chênes,cottage,nature

Une fois reposé et bien installé on se dépêchera de se rendre en ville pour trouver un restaurant ouvert car la ville en comporte peu ouvert un mercredi soir. On atterirra dans un petit resto sympa bien que climatisé à l'extrème et on se régalera d'un bon hamburger avec des sweet potatoes (délicieusement fondantes) pour ma part et une salade aux crevettes pour Joëlle. Le dessert un gâteau à la mousse de chocolat cloturera en beauté ce repas (le resto est pressé de fermer). Retour au cottage dans le noir et on lira un peu en attendant de sombrer (pas de télé dans ce cottage), j'en profiterais pour lire mes mails.

 

05/06/2011

Louisiane Cinquième Jour: On the Road to Lafayette

Lever tôt petit déjeuner sympa à l'hôtel avec un buffet oeufs brouillés, saucisse, lard grillé, Hash brown et grits arrosé de café et de jus d'orange. Quelques fruits pour finir.

On profite un peu de se balader dans Natchez car hier on a pas vraiment eu beaucoup de temps avant la tombée de la nuit. On se rend tout d'abrd à la Cathédrale dont la visite nous a été conseillé par une habitante du coin que nous croisons dans les rues en plein jogging. Cette église est vraiment magnifique tout autant de l'extérieur (ah ces briques comme c'est sympa) que l'intérieur avec notamment une jolie série de vitraux que l'on doit à Tiffany (Louis Comfort).cathédrale,natchez,sud,usa,stanton hall,cathédrale,mississipi

 

cathédrale,natchez,sud,usa,st mary,mississipi

saint mary,natchez,sud,usa,cathédrale,mississipi

De là on commence un périple en ville pour admirer les superbes demeures résidentielles de la ville et elles sont nombreuses. Comme celle photographié hier soir.

maison,natchez,sud,usa,mississipi,bois

En voilà une autre très sympa dans un autre esprit.

maison,natchez,sud,usa,stanton hall,cathédrale,mississipi

Certaines de ces maisons sont même visitables, c'est l'une d'entre elles eque nous allons visiter, la très jolie Stanton Hall. Hélas les photos à l'intérieur sont interdites ce qui est bien triste. Le mobilier est d'époque mais pas d'origine à l'exception d'un berceau appartenant vraiment à la famille des lieux. On voit notamment d'énormes miroirs dorés à l'or fin et de très jolis meubles ainsi que de superbes chandeliers de la salle de bal. La visite commentée dure 30 à 40mn pour 10$, hélas notre guide est quelque peu coinçée mais bon...

maison,natchez,sud,usa,stanton hall,mississipi

Un joli balcon orné de superbes motifs de camélias symbole de prospérité.

maison,natchez,sud,usa,stanton hall,cathédrale,mississipi

En sortant de la visite on sera interpellé par un bruit étrange comme un pillonement d'un bout de bois ou d'une planche. Le bruit cesse brutalement puis reprend un peu plus tard, en levant la tête et en cherchant bien on découvre la source de curieux phénomène: Un joli pivert

picvert,natchez,sud,usa,stanton hall,cathédrale,mississipi

Ayant déjà effectué le check-out de l'hôtel on part directement après notre petit tour en ville pour redescendre vers Lafayette en Louisiane. Suivant les indications de notre guide de voyage on prend la Highway 61, celle qui remonte à Clarksdale mais bien trop loin malheureusement (plus de 4 heures de route).

La route est très agréable avec beaucoup de verdure, et large et aérée. On s'arretera dans une station service / restaurant sur la route pour faire le plein pour la Chevrolet et nous mêmes. On s'installe dans le Tiger Trucks Stop situé à Grosse Tête (ca ne s'invente pas). La salle de restaurant est décoré de pas mal d'objets sur les murs et les banquettes en moleskine arborent fièrement les prédateurs tigrés.

tiger,truck,usa,restaurant,routier,mississipi

 

tiger,truck,usa,restaurant,routier,mississipi

On commandera un hamburger avec des frites histoire de tester uen cuisine qui a l'air vraiment bien sympa. La sauce piquante est présente sur la table et aux couleurs du restau.

sauce,tiger,truck stop,natchez,sud,usa,stanton hall,cathédrale,mississipi

 

hamburger,natchez,sud,usa,tiger,truck stop,mississipi

Ma foi on s'est régalé et on terminera par un délicieux cheese cake aux bananes trop sucré à notre goût mais délicieusement crémeux. Il est déjà temps de reprendre la route, hé oui les distances sont importantes mais c'est surtout le temps de trajet qu'il faur prendre en compte. On reprend notre itinéraire vers Lafayette et notre hôtel qui nous attend.

La route longe les bayous et c'est assez impressionant de traverser ces étendues en étant au ras de l'eau. On fera le plein à Vidalia ou je mettrais 20$ d'essence elle est à 3,85$ le gallon. Il est temps d'arriver à Lafayette même si le GPS patine dans la semoule pour trouver l'adresse exacte du Hilton de la vilel mais on finit par l'atteindre à temps car on se précipitera aux toilettes en arrivant.

L'hôtel est très chouette et notre chambre est agréable situé au 6ème étage. J'essaye de joindre Dan Philips le Bloggeur de Home of the Groove un super site sur le Funk de New orleans. J'ai convenu avec Dan d'essayer de se rencontrer lors de notre passage en ville. Hélas notre téléphone ne fonctionne pas et même avec l'intervention du service technique. Je suis en passe de laisser tombre mais avant d'abandonner je décide de débrancher puis rebrancher le cordon du téléphone et miracle ca fonctionne. On se donne rendez vous avec Dan pour aller visiter un peu la ville. On retrouve Dan et son épouse Jeanne à la réception de l'hôtel et on prend leur véhicule pour aller se balader en ville.

 

Premier stop le Chêne cinq fois centenaire situé tout près de la cathédrale de la ville. Cet arbre est juste incroyable tellement il est beau et occupe une large surface.

Lafayette,louisiane,chêne;500,ans,cathédrale

 

Lafayette,louisiane,chêne;500,ans,cathédrale

Une vue de la Cathédrale St John toujours en brique comme la plupart des églises que nous avons pût voir en Louisiane ou au Mississipi.

Lafayette,louisiane,saint john,cathédrale

Nous prendrons ensuite le chemin du Campus de l'Université de Louisiane ou Dan travaille pour voir une curiosité un Bayou miniature avec ses cyprès et ses oiseaux des marais. On aperçoit dur les arbres la fameuse Spanish Moss ou mousse espagnole.

Lafayette,louisiane,université,bayou,cyprès

Après avoir circulé également en ville apour voir le lieu du Festival de Lafayette on se dirigera vers un restaurant de spécialitées cajun situé en périphérie le Gator Cove. On commandera un gumbo de poisson et crevettes bien épiçé puis écrevisses à l'étouffé pour moi et Joëlle et écrevisses bouillie pour Jeanne la femme de Dan qui lui prendra un plat de crevettes. On fera une petit photo devant un alligator naturalisé une belle bête de 500 livres, énorme bestiau aux cannine impressionantes.

gator's,cove,lafayette,usa,cajun,restaurant,louisiane

On arrosera notre repas avec une Abita bonne bière locale ambré pour moi et un thé glaçé pour Joëlle. LA serveuse très jeune est super sympa on sera très heureux de lui laisser un bon tip ! Dan nous raccompagne à notre hôtel pour passer une bonne nuit avant de reprendre la route.

 

30/05/2011

Louisiana Trip Quatrième jour: Natchez longue route

Nous voilà debout à 7h30 douche et direction le petit déjeuner pour un repas typiquement local: Hash brown (pommes de terre croustillantes), oeufs brouillés, Grits (sorte de purée de maïs blanc) et une saucisse de viande. Le tout sera accompagné d'un jus d'orange frais et d'un bon café. On pourrait croire que c'est difficille d'avaler ce genre d'aliments au petit déj mais en fait ca passe vraiment bien.

Retour au Cottage et on boucle les valises, on se dirige vers le parking afin d'y ranger les valises, je pose négligemment les clefs dans la rainure du coffre et je dépose les valises. Clac !!!!!! Je ferme le coffre......Oups j'ai laissé les clefs dans la rainure du coffre et on est coinçé :o(

guèpe,insecte,nature

Direction la réception pour demander de l'aide heureusement j'ai conservé la pochette de notre appareil photo avec les papiers dedans. A la réception on me sourit et me demande juste la marque et le type de modèle de notre véhicule. Elle passe un coup de fil au bureau du shériff de la Paroisse et nous demande juste de l'attendre près de notre voiture.

A peine 10mn se sont écoulées et nous voyons arriver la voiture blanche et bleue du shériff. L'adoint descend nous salue brièvement sans nous demander plus de renseignements que celà et sort sa tige de métal et un tour de main ouvre la portière passager. Pour l'en remercier je lui offre un CD de Mojo qu'il accepte avec un air dubitatif et repart vers ses tâches à venir ! Quand à nous on est super heureux le coffre s'ouvre et libère les clefs sans soucis. On prend enfin la rout en direction de Natchez prochaîne étape de notre périple.

On se dirige donc vers Alexandria en prenant la I49 au dessus de Lafayette, Natchez se trouve quand même assez loin vers l'Ouest (200 miles) il nous faut donc nous dépêcher. La route se déroule sans encombre et les miles défilent, au passage on croisera quelques véhicules de grande taille comme cette maison sur roulettes.

route,louisiane,maison,roulettes

En route on fera un stop au Lac Chicot ou on se détendra un peu en faisant une courte promenade au bord de l'eau et ou je ferais encore des photos de libellule (j'adore ces insectes)

DSC_0223.jpg

On fera un stop à Alexandria pour essayer de trouver un restaurant en se dirigeant vers le centre ville. On trouvera en fait une belle église que l'on décide de tenter de visiter. A peine garé je vois la tête d'un noir émerger de la porte et me faire signe de mapprocher. On sort de la voiture et le sacristain nous accueillent en me disant qu'il va fermer l'église bientôt et nous offre de la visiter avant l'échéance.

saint,xavier,cathédrale,alexandria,louisiane

 La Cathédrale St Xavier est une très belle église dotée de bien jolis vitraux ainsi que d'un bel orgue en bout du transept.

saint,xavier,cathédrale,alexandria,louisiane

 

saint,xavier,cathédrale,alexandria,louisiane

Ne trouvant aucun resto ouvert en ville (on est le week-end de Pâques), on reprend la route vers Natchez. On ne trouve rien sur la route on sortira donc vers un centre commercial situé en bord de l'autoroute. On se dirige vers le Eddie BBQ avec l'espoir de se régaler. A peine entré dans le local on déchante vite c'est en fait un fast food, néanmoins il est tard et on a vraiment faim donc on passse commande. Joëlle prend des crevettes (hélas frites) et pour ma part un plat de Ribs & Beans. Bon au moins ca remplit l'estomac, on profite de la halte pour regarder le guide de tourisme.

Joëlle parle du chemin de retour vers le sud par la Highway 61 qui est plus sympa que la route directe. On décide donc de regarder la carte et de voir ça de près, en dessous de Natchez je ne vois aucune H61 étrange ???? Je cherche donc par la liste des autoroutes et j'aperçois bien une Highway 61 mais très loin de Natchez lorsque je me rends compte qu'il y a en fait un autre Natchez dans l'etat du Mississipi  :-/

On décide de regarder de plus près notre bon pour l'hôtel mais rien n'est indiqué par rapport à l'état seulement un numéro de téléphone. On demande à la caisse si ce numéro est en Louisiane où pas ? Après de multiples attermoiements une personne nous propose gentiment d'appeller le numéro et nous passe le portable. Je suis assez vite fixé oui on a bien une chambre mais non elle n'est pas en Louisiane mais bien dans l'état du Mississipi !!!!!!! Bon ben on finit notre café et on ré-étudie en même temps notre nouvel itinéraire vers le Mississipi. On redescend sur Alexandria puis Pineville par la 28, Jonesville et Ferryday avant de franchir la frontière de l'Etat.

En passant à Frogmore on croisera une ancienne plantation avec ses cabanes d'esclaves, la visite n'est pas possible car c'est fermé pour ce week-end (de toute façon on a guère de temps). A noter que l'on peut dormir dans un de ces batîments reconvertis en chambre d'hôte, pas trop mon truc personnellement !

louisiane,i10,frogmore,esclaves,plantation,canne à sucre

louisiane,i10,frogmore,esclaves,plantation,canne à sucre

On poursuit notre route finalement assez agréable avec de jolis paysages verdoyants pour arriver finalement à notre hôtel sur Pearl Street l'Eola Hôtel vieille batîsse datant de 1927 et proposant un décor très rococco mais bien sympa tout de même. On s'installe au 6ème étage après avoir galéré pour garer la voiture là faute à des routes d'accès bombées ou notre bas de caisse frotte.

On a vraiment envie de se détendre après cette longue route et pour se faire on se dirige vers les berges du Mississipi. Tout le long on voit également de belles maisons en bois si typiques des USA.

mississipi,,Louisiane,orléans,Natchez,maison,bois

 

mississipi,,Louisiane,Natchez,maison,bois

Après une bonne promenade de 30mn on commence a être fatigué et affamé, on décide donc de rentrer à l'hôtel. On trouvera finalement un seul restaurant ouvert pas simple le lundi de Pâques. C'est un restaurant pseudo italien mais bon notre repas ne restera pas dans nos mémoires oublions le donc !

Retour à la chambre après une petite balade digestive il nous faut être en forme pour repartir déjà demain en direction de Lafayette. De notre chambre on aperçoit un de ces habituels mais superbes ponts métallique.

mississipi,,Louisiane,Natchez,maison,bois 

 

 

 

 

 

 

 

 

27/05/2011

Louisiane Troisième Jour: la Plantation Nottoway

7h30 Nous voilà levé de bonheur avant de prendre un copieux petit déjeuner sur la terrasse au bord de la piscine et de . Check-out à l'hôtel ou nous ne reviendrons pas car notre prochain séjour à New Orleans sera dans un autre hôtel. En route vers Bâton Rouge par la I10 on passera vers l'aéroport comme lors de notre arrivée en longeant ensuite le Lake Pontchartrain, lac de très grande dimension qui est une des causes des inondations répétées de la ville de New Orleans.

On traversera ensuite le bras du Mississipi en passant par la Highway 70, en chemin on s'arrêtera au bord d'un étang où les locaux font mouiller leur bateau pour aller taquiner les poissons.

louisiane,I10,White Castle,Nottoway,plantation, canne à sucre

Je profiterai de la halte pour photographier quelques insectes de passage. Il y a de superbes libellules de couleurs bleues et vertes.

louisiane,I10,libellule,étang, canne à sucre

 

louisiane,i10,abeille,insecte,étang,canne à sucre

En emprutant la Highway 1 ensuite on arrivera assez facilement à la bonne destination même si le GPS ne l'a pas trouvée. Nous voilà devant la Nottoway Plantation énorme batisse du 18ème siècle plantée dans un magnifique parc de verdure.

louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

 Nous voilà paré pour le check-in il est 11h45 mais celui-çi ne démarre qu'après 14h, en attendant on se promène dans le jardin puis on prend la direction du Randolph Hall (du nom du propriétaire de la plantation lors des temps anciens)

louisiane,chène,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

Comme nous n'avions pas de réservation nous patientons 15mn afin d'obtenir une table, dans le restaurant tout le monde est endimmanché et nous paraissons un peu "hors contexte". On nous installe à une table dans le fond de la salle, le repas se constitue d'un buffet assez large comprenant toutes sortes de Hors d'oeuvre froid et chaud et un choix assez large de plats chauds et de desserts (principalement des gâteaux).louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

Nous dégustons un bon Thé glacé fait maison et prenons un peu de chaque hors d'oeuvre dont un excellent Gumbo à l'andouille et lapin épicé de façon balançée ou encore la Soupe de Crabe au Brie. Puis on se régalera d'un excellent Jambon braisé au miel ou autres pilons de canard et une Jambalaya délicieuse.

louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

Il est ensuite temps de prendre possession de notre chambre situé au premier étage d'un Cottage en bois situé en face d'un très joli plan d'eau à l'arrière de la grande résidence principale. Notre chambre est très joliment décoré et fonctionelle avec une jolie vue sur le Parc.

louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

Après s'être reposé un peu on se dirige vers la Mansion House que nous allons découvrir, la visite est incluse dans le prix de la chambre ainsi qu'un petit déjeuner. Nous sommes environ une quinzaine de personnes prêt à aller ressentir l'évocation de la Guerre de Sécession et de la vie dans le Sud des USA au temps de l'esclavage. La visite est dirigée par une vieille dame noire qui d'emblée nous scotche par son érudition et son élocution impeccable.

louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

On commence par une présentation de la maison et l'historique de sa construction et de la famille des propriétaires de l'époque la famille Randolph originaire de Virginie. Les pièces somptueuses s'enchaînent avec de très belles pièces de mobilier pour la plupart d'origine ce qui est assez rare.

louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

 

louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

La salle de Bal, une incroyable réalisation avec son parquet de bois blanc verni comme un mirroir. Les flash sont interdits) mais on peut admirer également tout le mobilier tapissé de blanc ainsi que les rideaux et passemanteries parfaitements coordonnées. Celà donne une touche assez féérique à l'ensemble de la pièce.

louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

Un bel exemple du superbe mobilier ainsi que de la table de réception de cette famille avec une superbe vaisselle de France (18ème siècle)

louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

 

louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

 A la fin de cette superbe visite (environ 1heure) on se dirigera vers la levée (la digue) en face de la plantation que l'on devine depuis le balcon du premier étage de la propriété . On sortira du Parc pour se diriger vers le Mississipi et faire une belle ballade le ong de celui-çi.

louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

Sur la photo en dessous on voit bien la pente de la digue qui est prévue pour empêcher le fleuve de déborder et d'inonder les villes. Depuis le 18ème siècle le niveau de la Levé a été remonté à de nombreuses reprises d'environ une dizaine de mêtres. Auparavant on voyait le fleuve depuis le balcon mais de nos jours on voit à peine le haut de la digue.

louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

 Après cett bel après midi on se reposera dans notre jolie chambre avant de se diriger vers la salle de restaurant agençée de manière très contemporaine au rez de chaussée de la Mansion House avec une très belle vue panoramique sur le parc. On se régalera de magrets de canard et d'une douce salade avec une sauce balsamique avec en dessert une glace vanille et des fraises fraîches.

Nous ferons ensuite une promenade digestive dans le parc qui est tout illuminé par de jolies petites guirlandes dorées enroulées autour des très nombreux arbres de la Plantation. Demain on a pas mal de route pour aller à Natchez.

louisiane,i10,white castle,nottoway,plantation,canne à sucre

 

 

 

24/05/2011

Louisiana Trip: Deuxième jour

Samedi 23 avril, lever à 8h (heure locale) 10mn avant l'heure programmé au réveil, on a plutôt bien dormi donc on se cale sur la bonne heure !

Petit déjeuner à l'hôtel avec pancakes avec sirop d'érable et salade de fruits, jus d'orange frais et force café, on se régale et même si le service pédale un peu dans la choucroute ;o)

Départ à 10h15 pour découvrir la Nouvelle Orléans, on se dirige directement à travers le Quartier FRançais vers les rives du Mississipi. Le Quartier Français est en fait un rectangle délimité d'un côté par Canal Street et de l'autre Esplanade, vers le haut Rampart Street et aux abords du Mississipi Decatur Street ou se trouve notamment le French Market.

 

quartier français,nouvelle orléans,USA

Depuis l'hôtel on emprunte Iberville Street, une des nombreuses rues peuplées d'antiquaires et de marchands d'art.  Au passage on admire les superbes maisons typiques avec leur balcon de fer forgé et leur verdure luxuriante (il fait chaud et humide idéal pour les plantes vertes).

maison,french,quarte,nouvelle,orléans,végétation

On arrive ensuite sur Decatur Street puis on se rend sur la promenade toute proche du Quai du Mississipi. Le fleuve est très large et boueux, on y voit beaucoup de très très grosses barges et des tankers impressionants.

mississipi,fleuve,nouvelle,orléans

On y voit également le port d'attache du célèbre Natchez, bateau à roues à aube qui fonctionne à la vapeur comme aux grandes heures des états du Sud des USA. On peut y faire des petites croisières sur le fleuve et même un dîner en musique avec des musiciens de jazz dixieland, parfait pour se relaxer mais tout de même un peu onéreux !

mississipi,fleuve,nouvelle,orléans,Natchez

De là et après une agréable promenade le long des quais, on se rend à Jackson Square tout proche de là, centre touristique du Quartier français. Ce square est situé sur le devant de la Cathédrale construite sur les fondations de l'église St Ignace détruite par les flammes, avec de chaque côté deux batîments imposants, le Cabildo et le Presbytère désormais reconverties en musée: le Louisiana State Museum.

 

nouvelle orléans,cathédrale,mississipi,jackson square

Ci-dessous une vue du square avec la statue du Général Jackson, le petit square est agréable et peuplé de quelques bananiers et palmiers atour d'une petite fontaine. A l'extérieur on peut trouver une pléiade d'artistes graphistes de tout genre et autres cartomanciens, jongleurs ou musiciens de rue qui se produisent le long des grilles de ce square.

nouvelle orléans,square,mississipi,jackson square

On passera ensuite un moment à se promener dans le French Market tout proche où l'on trouve des boutiques de souvenirs mais également un marché aux épices et autres sauces piquantes ou colifichets de tout genre.

nouvelle orléans,market,french,jackson square

A l'intérieur de ce marché il y a un petit bar à jus de fruits frais avec une chouette terrasse où on pourra déguster un jus d'ananas frais en écoutant un excellent trio qui aligne les standards de Fats Domino, Ray Charles et autres gloires locales Snooks Eaglin etc...

nouvelle orléans,band,french,market,blues,guitar

Après la ballade on se dirige vers le Napoléon House un vieux restaurant côté pour sa déco (tout sur Napoléon) et ses cocktails. On s'arme de patience l'endroit est couru, une fois assis on se commande une Jambalaya plat typiquement local sorte de paëlla avec saucisses et crevettes ainsi qu'un cocktail de crevettes au avocats.

nouvelle orléans,napoléon,house,french, quarter

Au final seul l'avocat aux cevettes est intéressant la Jambalaya est sèche et peu garnie. En dédommagement le serveur nous offrira un sandwich Muffaletta sandwich à base de mortadelle, olives vertes tranchées et huile d'olive, vraiment bon ca rattrape. Par contre le vin un Chardonnay lui est très sympa et bien fruité.

 On continuera ensuite notre balade dans le Quartier Français au hasard des rues en découvrant de bien jolies maisons. Certaines ont leur balcon en fer forgé d'autres sont appellées "Shotgun House" et ont pour particularité de posséder deux entrées bordées (ou non) de chaque côté de marches d'escalier. Un peu comme celle çi qui n'a qu'une entrée. On passera également au centre d'infos touristes situé à Jackson Square ou on retirera un plan de la ville et un journal du Jazz Fest

nouvelle orléans,maisons,quartier,français

 Après être repassé par l'hôtel on se dirigera vers Frenchmen Street, cette rue , situé en dehors du QF au delà d'Esplanade est devenue depuis quelques années un secteur de la ville qui regorge de clubs de musique ainsi que de restos. On découvre une rue très animée qui contraste avec Esplanade grande artère un peu déserte à part le Checkpoint Charlie, Bar laverie dans lequel j'avais participé à une scène ouverte lors de ma venue en 99.

On trouvera finalement un resto libanais sympa que je vous recommande. Chez Mona ne paye pas de mine mais on n'y mange bien et pour un prix raisonnable, au menu: Homos, Taboulé et Falafels arrosé de thé glaçé.

 Après notre repas on se dirigera dans un club le D.B.A (qui s'averera être notre club préféré de la rue), on nous demande une cover de 10$. Au programme ce soir un excellent groupe emmené par Tommy Malone ancien leader des Subdudes groupe très connu à la Nouvelle Orléans. Miracle le club est très sympa avec sa large scène toute proche du public (on est debout), l'éclairage est composé de guirlandes de lumières relativement douce, le son est sans excès de volume et les boissons à prix abordables.

nouvelle orléans,DBA,club,tommy,malone,rock,americana

Le groupe est super soudé et je retrouve avec plaisir l'excellent Carlo Nuccio (batteur notamment de Coco Robicheaux) derrière les fûts ainsi que l'excellent David Torkanowsky au B3 (il a joué avec tellement d'artistes importants trop dur de les citer). Tommy Malone riffe sur sa Telecaster avec brio, il chante bien et possède une très belle présence scènique. Le groupe est complété par un bassiste solide et un guitariste très fin.

nouvelle orléans,DBA,club,tommy,malone,rock,americana

On voit sur la photo suivante à quel point le public peut être proche des musiciens, c'est un vrai bonheur de pouvoir les observer de si près. L'ambiance est là et le public n'hésite pas à danser au son du band.

nouvelle orléans,DBA,club,tommy,malone,rock,americana

Après un set et demi on rentrera tranquillement à pied vers l'hôtel en longeant Decatur Street où on croise beaucoup de gens même après 1 heure du matin. On se sent en sécurité dans le QF donc pas nécessaire de prendre un taxi. Retour à l'hôtel ou une bonne nuit de sommeil nous attend car demain c'est déjà le départ vers la Louisiane et notre première destination Nottoway Plantation

 

21/05/2011

La Louisiane c'était super !!!!!!! Premier jour

Nous voilà de retour de nos congés en Louisiane pour 15 jours ou nous avons eu un temps superbe avec même une grosse chaleur à notre arrivée. On est parti de Bâle Mulhouse direction Londres avec British Airways. Après les contrôles interminables de sécurité on poireaute en attendant notre vol vers Dallas, le vol durera quand même la bagatelle de 10h :o( Bon je ne vous mentirais pas voyager avec British Airways n'est pas ma tasse de thé (jeu de mots) la bouffe est dégueu, les films exclusivement en langue anglaise et les escales trop longues (sans compter les contrôles à Londres qui sont interminables).

Sinon une fois arrivé à Dallas on ira récupérer les bagages avant de les ré-enregistrer dans la foulée avant de nouveau se rendre aux contrôles d'immigration et sécurité bis répétita. Le temps a été clément donc pas trop de secousses durant les vols c'est une chance parce que en temps d'orage ca peut parfois sacrément secouer !

louisiane,trajet,vol,avion,alamo,location,new orleans

Arrivé finalement à l'aéroport Louis Armstrong de la Nouvelle Orléans vers 20h. On récupère les valises puis on se rend à la station Alamo pour prendre la navette afin de récupérer notre voiture de location une Chevrolet Impala rouge pétante.

louisiane,trajet,vol,avion,alamo,location,new orleans

On commence a être bien sur les rotules mais bon le temps de se procurer le GPS promis et on se met en route vers notre hôtel situé dans le French Quarter rue Dauphine. Environ 15mn de trajet et nous voilà arrivé aux abords du Superdome.

L'hôtel Chateau Lemoyne est un peu "old style" avec luxe de tapisseries et de chaises à la française mais le lit est confortable c'est déjà ca !  Ensuite complètement crevé du voyage on s'écroulera pour essayer de se caler sur la nouvelle heure (7 heures de décalage)